Techniques Debout

 
Ashi-waza
Koshi-waza
Ma-sutemi-waza
Perfectionnement du spécial
Te-waza
Techniques modernes non classées
Ukemi-waza
Yoko-sutemi-waza
 
 
Ashi-waza.
     
   
Les ashi-waza sont les techniques de jambes
De-ashi-baraï Balayage de la jambe avancée
Okuri-ashi-baraï Balayage des deux jambes
Haraï-tsurikomi-ashi Balayage de la jambe en pêchant
Sasae-tsurikomi-ashi Blocage du pied en pêchant
Hiza-guruma Roue autour du genou
O-soto-gari Grand fauchage extérieur
O-uchi-gari Grand fauchage intérieur
Ko-uchi-gari Petit fauchage intérieur
O-soto-gaeshi Contre du grand fauchage extérieur
O-uchi-gaeshi Contre du grand fauchage intérieur
Ko-soto-gari Petit fauchage extérieur
Ko-soto-gake Petit accrochage extérieur
Ashi-guruma Roue autour de la jambe
O-guruma Grande roue
Tsubame-gaeshi Contre attaque de la mouette
Uchi-mata Fauchage interne de la cuisse
Hane-goshi-gaeshi Contre de hanche percutée
Haraï-goshi-gaeshi Contre du balayage de la hanche
Uchi-mata-gaeshi Contre du fauchage interne de la cuisse
O-soto-guruma Grande roue extérieure
O-soto-otoshi Grand renversement extérieur
   
 
Koshi-waza.
     
   
Les koshi-waza sont les techniques de hanches
Hane-goshi Hanche percutée
Haraï-goshi Balayage de la hanche
Koshi-guruma Roue autour des hanches
Uchi-mata Fauchage interne de la cuisse
O-goshi Grande projection de hanche
Uki-goshi Hanche flottée
Tsurikomi-goshi Hanche pêchée
Sode-tsurikomi-goshi Hanche pêchée par la manche
Ushiro-goshi Projection de hanche sur l'arrière
Utsuri-goshi Hanches alternées
O-tsuri-goshi Grande projection de hanche en soulevant
Ko-tsuri-goshi Petite projection de hanche en soulevant
   
 
Ma-sutemi-waza.
     
   
Les ma-sutemi-waza sont les techniques de sacrifice dans l'axe
Ura-nage Projection sur l'arrière
Sumi-gaeshi Renversement dans l'angle
Tomoe-nage Projection en cercle
Hikkomi-gaeshi Renversement en tirant
Kawazu-gake Enroulement avec une jambe
Tawara-gaeshi Retournement du ballot de paille
   
 
Perfectionnement du spécial.
     
   
Un spécial est une technique prioritaire dans un système d'attaque, c'est la technique qui permet de parvenir au meilleur résultat avec la plus grande régularité.
C'est donc une technique personnelle qu'il faut sans cesse travailler, perfectionner, afin de pouvoir la placer dans chaque randori important.
 
Les tokui-waza (perfectionnement du spécial)
Ippon-seoi-nage enchaînement
Ippon-seoi-nage liaison debout-sol
Ippon-seoi-nage statique
Seoi-nage à genoux
Kata-guruma-sutemi combinaison
Kata-guruma-sutemi confusion
Kata-guruma-sutemi kumi-kata
Kata-guruma-sutemi statique
Yoko-tomoe-nage combinaison
Yoko-tomoe-nage déplacement
Yoko-tomoe-nage liaison debout-sol
Yoko-tomoe-nage statique
 

Voici comment un spécial doit se travailler et se développer !

Statique.
Sur place on s'entraîne au renforcement musculaire par des uchi-komi, afin de travailler le placement et le déséquilibre. Puis on travaille sous forme de nage-komi afin de projeter avec dynamisme et puissance.

En déplacement.
On travaille le tokui-waza avec les déplacements en croix dans les 4 directions :
Sur recul du partenaire, sur avancée du partenaire, en déplacement latéral sur la gauche et latéral sur la droite.
Cette forme de travail est nécessaire car il faut travailler dans des conditions de randori, cela permettra de travailler la notion timing-distance.

Opportunités.
On retrouve dans les opportunités les enchaînements et les combinaisons.
Un enchaînement se fait lorsque l'on commence par son spécial, uke défend, et l'on poursuit avec une autre projection pour conclure la phase technique.
Une combinaison se fait lorsque l'on commence par une technique, le partenaire réagit par un déplacement ou une défense et l'on termine avec son spécial.

Contres.
Les contre-prises se font lorsque uke lance la technique favorite de tori et que tori cherche à bloquer, voire à esquiver l'attaque.
Ce type de travail est intéressant car tori se met à la place de celui qui subit son propre spécial, il voit donc ce qu'il peut risquer et comment réagir en cas de contres.

Liaison debout-sol.
Les liaisons debout-sol se font lorsque tori a réussi son tokui-waza mais qu'il n'a pas marqué ippon ; il peut donc enchaîner au sol afin de profiter de l'avantage qu'il a obtenu pour finir au sol en immobilisation, en clé de bras ou en étranglement.

Travail de kumi-kata.
On peut également en fin de perfectionnement travailler les différentes saisies que la technique propose afin d'apporter une dimension tactique au perfectionnement de son spécial.
Garde gauche, garde droite ou garde croisée, tout est possible pour varier la technique, perturber son adversaire mais se sentir aussi à l'aise qu'avec un kumi-kata classique.

   
 
Te-waza.
     
   
Les te-waza sont les techniques de mains
Ippon-seoi-nage Projection par dessus l'épaule
Morote-seoi-nage Projection de l'épaule à deux mains
Eri-seoi-nage Projection de l'épaule avec le revers
Kata-guruma Roue autour des épaules
Morote-gari Fauchage des jambes par les mains
Sukui-nage Projection en cuillère
Taï-otoshi Renversement du corps
Te-guruma Roue par les mains
Uki-otoshi Renversement flottant
Kibisu-gaeshi Renversement par la cheville
Ko-uchi-gaeshi Contre du petit fauchage intérieur
Kuchiki-taoshi Projection d'une main
Seoi-otoshi Renversement par l'épaule
Sumi-otoshi Renversement dans l'angle
Te-otoshi Renversement par les mains
Uchi-mata-sukashi Projection par glissement
Yama-arashi Tempête dans la montagne
Kubi-nage Projection par le cou
Eri-taï-otoshi Renversement du corps par le revers
Obi-otoshi Renversement par la ceinture
   
 
Techniques modernes non classées.
     
   
Ces techniques sont de plus en plus utilisées en compétition
Kata-guruma-sutemi Roue autour des épaules en sacrifice
Kata-ashi-dori Projection par saisie de la jambe
Projection par-dessus l'épaule en contrôlant le genou
   
 
Ukemi-waza.
     
   
Ushiro-ukemi : la chute arrière.
A partir de la position debout : on rentre la tête, on croise les bras avec les mains posées sur les épaules.
On s'accroupit et on se laisse basculer vers l'arrière.
Dés que le dos entre en contact avec le tatami, les bras se décroisent pour que les mains frappent fortement le sol pour amortir la chute avec la paume des mains.
Les jambes sont tendues devant le visage mais sans que les fesses ne décollent du sol.

Yoko-ukemi : la chute latérale.
A partir de la position debout : pour la chute à droite, on rentre la tête on fléchit la jambe gauche et on laisse passer la jambe droite devant la jambe gauche en armant le bras droit.
On fléchit de plus en plus la jambe d'appui (gauche) jusqu'à ce que l'on bascule sur le côté droit du corps.
On vient alors frapper fortement avec le bras droit au sol pour amortir la chute.
Pour la chute latérale à gauche on inverse les mouvements.

Mae-ukemi : la chute avant.
A partir de la position debout : pour la chute à droite, on avance la jambes droite et on fléchit les jambes.
On pose les mains avec les doigts qui s'orientent les uns vers les autres entre les deux pieds.
On rentre la tête, on l'oriente vers l'intérieur.
On pousse sur la jambe pour rouler sur une épaule (droite) et on amortit la chute en frappant sur le tatami avec la main gauche.
Les jambes finissent tendues au sol et parallèles l'une par rapport à l'autre (il ne faut surtout pas avoir les jambes fléchies ou les jambes qui se croisent afin d'éviter un traumatisme aux genoux).
Pour la chute avant à gauche on inverse les mouvements.
   
 
Yoko-sutemi-waza.
   
   
Les yoko-sutemi-waza sont les techniques de sacrifice sur le côté
Daki-wakare Enlacement et séparation
Hane-makikomi Enroulement avec percussion de la hanche
Uchi-mata-makikomi Enroulement avec fauchage interne de la cuisse
Haraï-makikomi Enroulement avec balayage de la hanche
Uchi-makikomi Enroulement intérieur
Soto-makikomi Enroulement extérieur
O-soto-makikomi Grand enroulement extérieur
Tani-otoshi Chute dans la vallée
Yoko-tomoe-nage Projection en cercle sur le côté
Yoko-wakare Séparation de côté
Yoko-gake Accrochage latéral
Yoko-otoshi Renversement latéral
Yoko-guruma Roue de côté
 

source : http://matkano.free.fr/judo/techniques.php?rubrique=40

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Dirigeants
  • 3 Judokas
  • 2 Supporters

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement l'actualité du club par e-mail

OU

Aucun événement